Souffrance émotionnelle

En médecine tibétaine, la plupart des causes de maladies viennent des émotions néfastes, telles qu’obsession, colère, et ignorance. Durant mes années d’études, j’ignorais l’importance de cette notion, et c’est au contact de la souffrance de mes patients que j’ai compris la nécessité de travailler sur les émotions. De par mes observations, la plupart des problèmes de santé « graves », tels que certains cancers, l’asthme, la dépression, se déclenchent à la suite d’un choc ou d’une crise émotionnelle. Lors du traitement à mon cabinet, il n’y a pas d’échange verbal spécifique tel qu’on le rencontre en psychothérapie classique. Je m’attache d’abord à cerner les causes du déficit. 
Il est possible d’éviter certaines souffrances, mais les chocs ou crises émotionnelles sont très difficiles à prévoir ou à éviter. Grâce au traitement, il est possible d’agir positivement sur leurs effets et impacts. Si vous souffrez et que votre esprit est accaparé par des pensées négatives, voire obsessionnelles, et que vous vous trouvez sans ressources suffisantes pour vous en libérer, essayez cette approche toute en douceur.

Selon mes statistiques, chez les adultes entre 18 et 60 ans, six personnes sur dix présentent un déficit de sérotonine, ce qui peut avoir différentes conséquences comme une fatigue physique et intellectuelle extrême, un état dépressif, de l’anxiété et des angoisses, ou encore des insomnies. Pour deux personnes sur six, les troubles sont si graves qu’ils nécessitent une hospitalisation, et la prise d’antidépresseurs, d’anxiolytiques ou de somnifères sur de longues périodes. Deux personnes sur six sont moyennement atteintes et prennent épisodiquement des médicaments, et deux personnes sur six sont faiblement atteintes.

Différents signes peuvent indiquer un déficit de sérotonine. Eprouvez-vous des chutes de moral ? Avez-vous des difficultés à vous endormir ? Eprouvez-vous des idées négatives ou suicidaires ? Aimez-vous immodérément le chocolat noir ? Etes-vous trop émotif ou d’humeur pas très joyeuse ?  Etes-vous souvent angoissé, ou  avez-vous peur des petites choses?  Tous ces différents symptômes peuvent indiquer un manque de sérotonine.