Intolérance au gluten et au lactose sont curables!

Les différents symptômes suivants indiquent une intolérance au gluten : ballonnement ou gonflement abdominal, constipation ou diarrhée, mal de ventre, fatigue chronique, anémie, manque de fer, obésité ou amaigrissement, envie immodérée de pain et de pâtes.

Les différents symptômes suivants indiquent une intolérance au lactose : diarrhée chronique, crampes au ventre, amaigrissement, eczéma, sinusites, bronchites ou otites à répétition.

Selon mon test d’analyse, en moyenne trois personnes sur dix (30%) présentent une intolérance (hypersensibilité ) au gluten, et deux sur dix (20%) une intolérance au lactose. Dans 70% de cas, l’intolérance au gluten est associée à celle au lactose. Pour les patients intolérants au gluten ou au lactose, les solutions de guérison n’existent actuellement pas dans la médecine moderne. La seule alternative proposée en cas d’intolérance est de s’abstenir entièrement de consommer des produits contenant du gluten ou du lactose, et ce pour toute la vie.

Dans ma pratique, il m’est arrivé de guérir le cancer du côlon en deux séances (stade 3, métastase dans le poumon résistant aux 5 séances de chimiothérapie) en traitant avec le gluten et la sérotonine. Le guérison a été confirmée après 2 mois et demi par son médecin cancérologue. Depuis, j’ai testé tous mes patients automatiquement durant 3 mois, et j’ai constaté que  3 personnes sur 10 sont hypersensibles « intolérantes » au gluten.

Suivant mes observations, le gluten est l’une des principales causes de :
gonflement, ballonnement, diarrhée, constipation, inflammation de l’estomac, inflammation intestinale, inflammation du gros intestin, fatigue chronique, anémie, manque de fer, obésité, trouble de l’appétit, problème de cholésterol, dépression, maladie de cœliaque, maladie de Crohn, recto-colite ulcéreuse hémorragique, colite chronique, ostéoporose, arthrite, douleur articulaire et dorsale, maladie de Hashimoto, et trouble thyroïdienne, troubles hormonaux, perturbation de croissance chez les enfants, hypothyroïdie, cancer du côlon, cancer de l’estomac, trouble auto-immune, sclérose en plaque, lupus, diabète type 1 chez les enfants, psoriasis sur le coude, hyperactivité et déficit d’attention chez les enfants, problème de concentration et mémoire.

Quand vous êtes intolérants au gluten et au lactose, trois possibilités se présentent :

  1. Manger du gluten et du lactose et en accepter les conséquences.
  2. Cesser de manger des aliments contenant du gluten ou du lactose durant le reste de votre vie. C’est une option très contraignante qui permet de vivre sans symptôme, mais au moindre faux pas les problèmes réapparaîtront
  3. La troisième option est un traitement à mon cabinet, qui présente 90% de chances de fonctionner, et qui vous permettra de consommer gluten et lactose sans conséquence durant le reste de votre vie.

La durée du traitement varie entre une et cinq séances. Une fois le traitement terminé, le patient peut à nouveau consommer du gluten et du lactose sans conséquence fâcheuse pour l’organisme. Je conseille à tous mes patients de réduire leur consommation de gluten, car d’ici quelques décennies, le blé sera classé dans la liste des aliments cancérigènes (cancer du côlon et du rectum)  et sa consommation sera sans doute réduite.