La médecine que je pratique…

Un médicament a toujourscropped-Image-005 un effet bénéfique sur un sujet, mais des effets négatifs ailleurs. Même il est naturel, il n’existerait pas de médicament qui ne ferait que du bien. Si vous prenez un médicament et que vous sentez bien pendant la prise de ce médicament, vous n’êtes pourtant pas guéri. La vraie guérison est de ne prendre plus aucun médicament et de se sentir bien.

En cas d’urgence, il est important d’accepter la thérapie médicamenteuse. Mais une fois le danger passé, il faut essayer d’arrêter la médication.

Depuis le début de mon carrière dans la médecine, je cherchais une approche thérapeutique qui est complètement indépendant, sans dépendant de la nature (plantes médicinales), sans dépendant de la pharmacie.
Mon objective est :
– Mes patients ne devaient pas aller chercher un médicament ailleurs pour compléter le traitement.
– Le soin ne devrai pas être dangereux pour la santé de mes patients.
– Le soin devrait être efficace, devrait se terminer rapidement.
– Les patients ne devraient plus revenir avec les mêmes problèmes.

J’ai du étudier, chercher les solutions dans les différents médecines, dans la médecine allopathique, dans la médecine chinoise, et tibétaine, et mongole. J’ai essayé le chiropractie, j’ai intéressé l’homéopathie, j’ai essayé le bioresonnance, j’ai testé le magnétisme, j’ai essayé le kiné.

Il est difficile de traiter les patients avec des médicament. Mais traiter les patients sans médicaments, c’est encore plus difficile.

Je voie mes patients avec les yeux d’un scientifique, je traite avec la calcul d’un médecin , avec les mains de thérapeute, avec les outils de bioresonance.
Mais, je ne suis pas un homéopathe, ni magnétiseur, ni kinesiologue, ni chaman, ni guérisseur.

Pour traiter la dépression angoisse insomnie par exemple, je test et traite la captations de sérotonine, dopamine, mélatonine et lithium.
Pour traiter la ménopause, je traite avec l’œstrogène. Pour l’infertilité, je traite la résistance au progestérone, et FSH et LH etc.

A mon cabinet, je peut tester et traiter avec tous les hormone, tous les minéraux, tous les vitamines.

Je ne donne pas un médicament, je ne donne pas un placebo.
On cas de nécessité, je donne temp en temp le remède vibratoire, équivalent de homéopathie.

La médecine que j’ai développé, c’est un bricolage des différents médecines.

C’est n’est pas la chamanisme, c’est ne pas le don, c’est ne pas la sorcellerie, c’est ne pas la magie.